Crises d’angoisse : pourquoi faire appel à un comportementaliste ?

Faire appel à un comportementaliste

L’angoisse ainsi que la crise d’angoisse peuvent vous gâcher littéralement la vie depuis plusieurs années. Du matin au soir vous êtes accompagnés de ce boulet toxique. Elle vous empoisonne, et empoisonne également votre vie professionnelle, familiale et même amoureuse. Elle constitue un vrai handicap qui ralentit votre relation avec les autres et qui suçote à chaque moment votre énergie. Vous avez déjà consulté des psychothérapeutes, des psychologues et des psychiatres, mais en vain, le problème revient à tout moment. Sachez toutefois que vous pouvez combattre complètement cette complication et vous pouvez vous en débarrer entièrement. Une solution que vous ne regretterez pas de votre vie est de consulter un thérapeute comportemental. Il y a des gens dont leur  vie a complètement changé  en se libérant de cette impotence. Mais pourquoi alors faire appel à un comportementaliste pour vous aider dans vos crises d’angoisses.

Qu’est-ce qu’une angoisse et une crise d’angoisse ?

L’angoisse se décrit tel un état psychique contigu de l’anxiété et de la spasmophilie. Elle se définit également comme un sentiment de resserrement avec une grande tristesse et une difficulté de respirer. Elle peut être expliquée également comme une grande affliction et un désarroi. Elle se manifeste en tant qu’inquiétude profonde ou une dépression nerveuse. Elle vous handicape et vous pourrit même la vie à force de se répéter. Et elle vient quelques fois de façon ponctuelle, puis succombe rapidement. L’angoisse se caractérise par une inquiétude incontrôlée et intense chez la personne le subissant. La crise d’angoisse par ailleurs appelée également crise de panique ou attaque de panique est la manifestation de l’angoisse. Le diagnostic de la crise d’angoisse à trouver son origine aux États-Unis à partir des années 80. Le plus souvent elle se présente comme une peur de décéder de manière prématurée ou une crainte de manquer le contrôle. L’individu qui souffre d’une crise d’angoisse a la sensation d’être fou. Durant la crise, les impressions que la personne ressent lui font entraîner généralement dans un besoin de fuir le regard d’autrui en s’isolant dans un endroit et s’enferment seules. Souvent cette personne ne parvient pas à adopter une manière pour se raisonner ou de s’extérioriser jusqu’à ce que la crise ne passe.

Les origines de l’angoisse et de la crise d’angoisse

La crise d’angoisse ou crise de tétanie  ne se manifeste pas à un instant particulier. Il n’existe pas de moment pour le prévoir. Il n’y a pas également de lieu précis où elle peut survenir. Elle peut advenir à tout moment et en tout emplacement. Elle peut surgir  subitement le matin au réveil comme l’angoisse nocturne qui peut vous agresser brutalement pendant la nuit. Plusieurs facteurs peuvent causer l’angoisse et la crise d’angoisse. Généralement, il est constaté que 30 % des individus qui s’angoissent ont été enclins à des stress dans le mois qui a précédé l’aboulie ou la crise de tétanie. Elle peut également provenir de certaines circonstances douloureuses tels une perte d’emploi, un deuil ou une séparation. Ce ne sont que des exemples, mais il y a encore d’autres événements qui peuvent provoquer une crise d’angoisse. Voici quelques facteurs qui peuvent aussi favoriser l’évolution de la crise : la consommation de produits ou substances ou des produits excitants comme l’alcool, le café, l’ecstasy, la cocaïne, l’héroïne, le cannabis, etc., la chaleur pour certaines personnes qui ne la supportent, la foule, la dépression,  le traumatisme qui se refoule comme la blessure de l’enfance, la phobie, la phobie scolaire, le traumatisme adulte (accident, agression physique), ainsi qu’habiter avec des parents qui s’angoissent.

Les symptômes de l’angoisse et de la crise d’angoisse

La crise de panique s’exprime sous différents degrés ainsi il est indispensable de comprendre les multitudes de symptômes qui la caractérisent. La crise d’angoisse légère se manifeste à cause des situations anxiogènes et la personne ressent un léger mal-être. Néanmoins, cette aboulie n’atteint pas son comportement ainsi que sa vie. L’angoisse moyenne et la crise d’angoisse moyenne se constatent des sensations qui déterminent modérément le comportement de l’angoissé. La personne ressent une impression inconfortable. Ci-après les symptômes de la crise d’angoisse à ce stade : les tensions musculaires, la nervosité, l’agitation, l’irascibilité, la fatigue permanente, les tracasseries. Par contre, la crise de panique extrême correspond à une dépression majeure. Le maniaco dépressif n’est plus maître de ses comportements et a la sensation d’avoir lâché le contrôle. Voici les symptômes physiques qui peuvent se manifester : un visage blême, une hyperventilation, des douleurs intestinaux, des douleurs d’estomac, des bouffées de chaleur, des sueurs ou frissons, des maux de ventre, des maux de tête, des nausées, des douleurs dans la poitrine, une bouche sèche    Des sifflements ou bourdonnements dans les oreilles, une accélération du pouls, une hausse de la tension artérielle, des palpitations, un vertige, un étourdissement et une vision floue. Il y a également les symptômes psychiques qui distinguent la crise d’angoisse extrême : déréalisation, dépersonnalisation, mauvaise image de soi, peur chronique de l’échec, autocritique négative, difficulté à accepter un compliment, excès d’exigence vis-à-vis de soi, excès de complaisance envers soi-même, déni, comportement d’évitement, fuite de certaines tâches, peur de s’étouffer, crainte de s’évanouir, inquiétude récurrente d’avoir un malaise cardiaque, peur de devenir fou ou folle et peur de mourir.

Comment calmer l’angoisse et la crise d’angoisse ?

Souvent le maniaco dépressif s’empresse à avaler des tranquillisants et des antidépresseurs comme le Lexomil pour calmer ses angoisses. Cependant, il peut trouver son sommeil, mais dès qu’il se réveille, l’aboulie pourrait revenir. Donc les médicaments n’effacent pas la maladie jusqu’à ses racines, néanmoins il participe à la guérison de la personne angoissée. L’erreur faite fréquemment par la personne atteinte de ce problème est de vouloir contrôler ses émotions. Or, plus vous le contrôlez, plus c’est pire. La première chose à faire pour calmer l’angoisse et la crise d’angoisse est donc d’installer la confiance en soi. Cela vous aidera à combattre cette vilaine crise puisque vous pouvez croire en vous que vous pouvez vaincre cette maladie. Lors d’une crise, contrôlez votre respiration en inspirant profondément et en expirant lentement. Vous pouvez utiliser un sac en papier en soufflant dedans. Vous pouvez faire ces exercices de respiration jusqu’à ce que la crise s’envole.

Pourquoi faire appel à un comportementaliste pour traiter les crises d’angoisse ?

Lorsqu’on est atteint de la maladie de l’angoisse et de la crise d’angoisse, il est fortement recommandé de faire appel à un comportementaliste pour traiter ses crises. Un comportementaliste à la compétence et l’expérience nécessaire pour vous aider à faire disparaître une bonne fois pour toutes votre angoisse ainsi que les crises. Il peut vous offrir des solutions personnalisées c’est-à-dire qui vous convient parfaitement. La cause de la crise d’angoisse pour chaque patient est différente, ainsi il est indispensable d’étudier le cas de chacun individuellement. C’est pour cela que vous devez prendre rendez-vous chez un comportementaliste pour le traitement de votre dépression. Le spécialiste connaît également les médicaments que vous devez manger ou non. Le médicament qui a fonctionné avec une personne n’est pas forcé de fonctionner avec vous alors il vaut mieux attendre la consultation avant d’en prendre. Avec un comportementaliste vous pouvez également discuter librement, car il peut comprendre  nettement tout ce qui vous arrive. Ainsi pour traiter votre crise il est important de faire appel à un comportementaliste.