La verrière d’atelier : l’atout pour illuminer votre intérieur

verrière

Élégante et discrète, la verrière d’atelier fait à la fois office de cloison et d’ouverture lumineuse. À l’évocation de son nom, on pense aussitôt à ces anciens ateliers surdimensionnés dans lesquels les verrières laissaient la lumière circuler librement. Aujourd’hui elle connaît un engouement justifié et revient en force sur le devant de la scène. Les fabricants proposent une telle variété de dimensions, de matériaux et de finitions que tous les projets peuvent être satisfaits, aussi bien dans nos logements que dans nos lieux de travail.

Une cloison de charme

Le charme d’une verrière repose sur ce qu’elle laisse deviner d’un espace tout en le maintenant à l’écart. Elle délimite en douceur, ce qui n’empêche pas une certaine continuité. Ses usages sont multiples et elle s’intègre dans n’importe quel intérieur. Esthétique, la verrière d’atelier s’adapte à tous types d’espaces, professionnels ou domestiques. Son atout majeur reste, bien entendu, la lumière qui pénètre généreusement dans les pièces aveugles ou sous-éclairées. Celles qui bénéficiaient déjà d’un apport lumineux important en font profiter les autres. 

Souvent utilisée entre le salon et la cuisine, elle peut également servir de cloison pour isoler une salle de bain dans une chambre ou éclairer un couloir trop sombre. Elle crée un bureau en transparence dans une boutique ou un atelier, et supprime l’encombrement d’une porte si on opte pour une verrière coulissante.

Souvent associée à l’univers industriel et aux espaces démesurés, elle a toute sa place dans d’autres styles et dans des lieux plus contraints. Elle s’intègre parfaitement, par exemple, dans un appartement haussmannien auquel elle ajoutera une touche raffinée. Mais quand la place est comptée, comme dans un studio, la verrière d’atelier isole alors le coin nuit sans l’assombrir. Dans une salle de bain, une simple cloison à mi-hauteur peut séparer les toilettes en conservant la luminosité. Dans un atelier de créateur, elle met en valeur le lieu et contribue à le singulariser. Les verres insonorisants permettent, eux, de travailler tranquillement sans perdre de vue ce qui se passe dans l’espace de vente, ou dans les autres bureaux de coworking.

Personnalisable à souhait

Selon le style des pièces concernées, on la préfèrera en acier, en aluminium ou en bois. Personnalisable dans ses moindres détails, on commence par choisir sa hauteur, sa largeur et le nombre de vitres, en fonction de sa destination finale. Fixe ou coulissante, avec ou sans ouverture, c’est au choix. On peut ensuite affiner et préférer une bonne isolation phonique ou thermique en doublant ou triplant les vitrages. C’est essentiel dans un lieu de passage où on trouve des activités diverses. L’ajout d’un feuilletage pour les vitres sécurise l’ensemble en cas d’accident. De même, on peut la monter d’un seul tenant, en poser une de chaque côté d’un mur, voire l’installer de manière à former un angle. Sa rigidité n’est qu’apparente. En version extralarge, on y intègrera une porte. Quant aux finitions, la gamme de couleurs est aussi variée que celle des effets. On peut opter pour un rendu de peinture métallisé, mat ou laqué et un effet ciré, rouillé, sablé ou brossé. En harmonie avec l’ambiance générale des pièces ou, au contraire, en contraste, la verrière révèle joliment un intérieur.

Poser sa verrière

Le prix d’une verrière dépend de plusieurs critères et principalement de la pose, incluse ou pas. Il existe de nombreux modèles abordables dans les grandes surfaces de bricolage ou les boutiques spécialisés. Mais si on souhaite qu’elle dure, mieux vaut investir dans une verrière de qualité. Plus encore quand une pièce d’eau est concernée. Salle de bain et cuisine exigent un minimum de qualité sous peine de voir des problèmes d’étanchéité gâcher rapidement votre installation.

Il existe des kits prévus pour que les particuliers puissent les poser eux-mêmes. Reste que si on décide de le faire soi-même il vaut mieux être un bricoleur expérimenté. Il est indispensable d’être deux pour en assurer le maintien : le châssis et les vitres pèsent lourd et il faut être d’une précision minutieuse pour réussir l’opération. En cas d’hésitation, le mieux est de confier le travail au service installation du vendeur ou de faire appel à un artisan. Enfin, pour obtenir une verrière exactement à ses goûts et à ses dimensions, il suffit de la faire faire sur mesure.