Le drone qui illumine la pollution

Face à l’émission croissante et élevée de particules polluantes dans l’air et dans l’environnement en général, les maladies se multiplient et la santé n’est plus sécurisée. Toutes les propositions de techniques non nocives et radicales sont les bienvenues comme le célèbre drone illuminateur, invention splendide d’un groupe de jeunes prodiges.

Un drone, comment ça fonctionne ?

Le drone est une sorte d’avion miniaturisé mais inhabité, autonome et qu’il est possible de piloter à distance. Il a été créé dans un but de réaliser des tâches identifiées et spécifiques durant un laps de temps de vol plus ou moins long suivant la capacité du drone.

Leur taille réduite est idéale pour une tâche de reconnaissance et de surveillance dans une parfaite discrétion. C’est pourquoi les drones sont largement utilisés à des fins militaires, cependant les drones civils commencent à faire leur apparition pour l’intérêt général, tel est le cas du drone illuminateur de pollution.

Un drone pour traiter la pollution

Cette merveille est le résultat d’une savante association du génie mécanique avec la biotechnologie. Elle permet non seulement d’identifier mais aussi de localiser les zones de concentration de particules toxiques et polluantes notamment le benzène et le toluène et de les quantifier même dans les lieux les plus reculés et hors de portée. Le drone est utilisé pour transporter et diffuser des microorganismes biologiquement modifiées plus précisément des bactéries d’Escherichia Coli non dangereuses et les diffuser dans l’air. Grâce à la modification de leur ADN, ces bactéries deviennent bioluminescentes au contact de particules organiques volatils de l’air, aussi ne soyez pas étonnés si vous voyez dans l’atmosphère une sorte de nuage illuminateur. Le drone illuminateur est le fruit d’une expérimentation menée par une équipe d’étudiants français et leur a permis d’obtenir le premier prix du concours de l’IGEM de l’institut de technologie du Massachussets et porte le nom de Quantifly. Le drone illuminateur porte désormais le nom de Quantifly.

Résultats du drone illuminateur

Vous vous demandez sûrement ce qui se passe une fois que les composés organiques sont illuminés ? Grâce à son système de traitement rapide des données, le drone utilise une impression 3D pour analyser le degré de toxicité du nuage de particules organiques. Les résultats sont obtenus au bout de quelques heures contre plusieurs jours normalement. La recherche de solution pour éradiquer le nuage toxique est ensuite déléguée à une autre équipe spécialisée dans la dépollution de l’air.