Pourquoi un T-shirt Alpine A110 ?

T-shirt

Le t-shirt Alpine est parfait pour les entrainements et exercices sur courtes et moyennes distances. Cette pièce athlétique est réalisée en étoffe fonctionnel, très agréable sur la peau, séchant et évacuant l’humidité rapidement. Elle est donc parfaite pour les sorties intenses en montagne. La proportion éminente de fibres stretch accroit davantage le confort et l’autonomie de mouvement, notamment durant les efforts.

L’Alpine A110 : un design qui vaut bien une gamme de t-shirt

L’Alpine A110 a profité d’une ligne de crayon parfaitement accomplie qui continue à combler de nombreuses générations, même celles n’en ayant jamais vu sur les chaussées de montagne. Présente sur chacune des compétitions de l’époque, on les entrecroisait aux bords des digues des Alpes, étant donné que bien avant la généralisation des automobiles 4×4, c’était l’un des véhicules les plus efficients sur la neige et l’un des plus agréables à conduire. Aujourd’hui, on connait notamment l’Alpine A110 pour son design. C’est la raison pour laquelle Renault a voulu absolument garder les grandes lignes de l’ancienne A110 dans la frimousse de la nouvelle qui tente de faire durer les valeurs de son prédécesseur : taille réduite, légèreté et agrément de conduite. Voilà pourquoi l’Alpine Renault A110 est l’un des sujets favoris de P CANCES et de plusieurs autres artistes automobiles. Un tel stylisme valait bien une série de t-shirts : a310, a110 legend, polo alpine a110… Le t-shirt Alpine de chez greenbird-racing.com est parfait pour les entrainements sur distances courtes à moyennes. Il s’agit d’une pièce athlétique réalisée en textile fonctionnel.

Un prototype qui revient à la mode

Conçu par Jean Rédélé (pilote de rallye) en 1955, à Dieppe, le label français de l’automobile Alpine s’est d’emblée spécialisé dans les autos sportives. Jean Rédélé baptisa donc son estampille en hommage aux Alpes dont les remblais sinueux lui donnèrent la possibilité d’exprimer sa capacité et d’accomplir ses meilleures prouesses au volant d’une Renault 4CV. D’ailleurs, c’est en référence à la gamme R1060 que la première Alpine est nommée A106 en 1955, les deux prototypes étant très familiers sur le plan technique. Suite aux déclinaisons de l’A106 (cabriolet, coach, version « Mille Miles » avec à l’arrière ses quatre amortisseurs), elle se transforma en A108 introduisant le châssis-poutre. Sa déclinaison berlinette ayant fait son apparition en 1960 sur le Tour de France attira les regards et jeta les fondements de l’aspect distinctif du label.

La notoriété, entre victoire sportive et commerciale

Si l’Alpine A110 fit son entrée dans la légende automobile, à tel point que le prototype fut revécu en 2017, cela tient vraisemblablement à son créateur, Jean Rédélé. Le Normand, fils d’un dirigeant d’entreprise de taxis et bus, diplômé des Hautes Etudes Commerciales, s’investit dans la course auto avec sa Renault 4CV qu’il a lui-même réformée. Malgré ses triomphes, il n’omet jamais sa formation de commercial et s’ingéniera à unir ses deux grandes vertus en vue de forger un véhicule mythique : l’Alpine A110 qui est à la fois séduisante et compétitive. Cependant, le simple business n’est que la surface de l’apothéose. En effet, Jean Rédélé sut toujours rester familier à Renault, de qui il était concessionnaire, et réussit à conclure un véritable accord en 1965 garantissant la distribution des véhicules Alpine par l’estampille au losange dans toute la planète. En 1969, le chavirage a lieu, alors que la Renault 16 TS cède à l’A110 son amas en aluminium de 1565 cm3 de cylindrée. Actuellement gratifiée d’une puissance de 85 chevaux – allongée jusqu’à 125ch au fil des perfectionnements – la berlinette fait sa sortie de la France et s’attaque aux plus grands concours mondiaux. Coïncidence, le premier Championnat International des Marques eut lieu en 1970 et l’A110 de Jean-Luc Thérier ne s’infléchit face à la Porsche 911 S de Björn Waldegard que de deux petits points (26 à 28). L’année d’après, le fabricant prit sa revanche sur celui de Stuttgart avec l’A110 1600. Cette dernière est conduite par Ove Andersson qui obtint quatre des huit manches. Alpine avait parfaitement écrasé la compétition. En effet, elle remporta plus de points que ses deux premiers concurrents réunis (Posche et Saab), et le châtiment aurait pu être encore plus rude si la Coupe des Alpes obtenue par Robert Darniche grâce à l’A110 1600 n’avait pas été écartée du tableau. 

Quel est l’intérêt des huiles de CBD ?
Est-ce une bonne idée de fumer du CBD ?