Alzheimer : 10 signes précurseurs de la maladie

précurseurs de la maladie

L’Alzheimer est une maladie qui découle d’un processus pathologique particulier entrainant la prolifération de deux types de lésions à savoir les dégénérescences neurofibrillaires et les plaques amyloïdes. Ces lésions affectent donc différentes parties du cortex cérébral. Cette maladie est très fréquente chez les personnes âgées. Elle ne résulte pas, pourtant, du vieillissement.

Trouble de mémoire, complications régulières et problème de langage

Une personne atteinte d’Alzheimer rencontre quotidiennement des pertes de mémoire. De ce fait, elle oublie dans la plupart du temps les événements particuliers qui marquent sa vie. La victime peut même avoir du mal à retenir certaines pratiques quotidiennes comme la préparation d’un repas, la manière de s’habiller. Il arrive même qu’elle ne parvienne plus à articuler correctement les mots.

Désorientation, jugement amoindri et perte de réflexion

La désorientation totale est aussi un signe singulier de l’Alzheimer. Il se peut que la personne ne se souvienne plus du jour de la semaine ou du mois. Dès fois, il arrive même que la victime se perd en se promenant aux alentours de son quartier de résidence. En outre, le jugement amoindri est aussi un avertisseur qui caractérise cette maladie. Il se peut que l’individu ne se souvienne plus des vêtements qu’il faut porter pendant l’hiver. Par ailleurs, on remarque aussi une perte de réflexion chez une personne atteinte d’Alzheimer. Cette dernière n’arrive plus à comprendre la signification des chiffres.

Rangement incohérent, changements de personnalité et perte d’initiative

Dans un temps, i les peut que la personne n’arrive plus à déterminer l’endroit exact où un objet doit être classé. La personne peut, par exemple, placer le sucrier dans l’armoire. Quelquefois, sans aucune cause importante, l’individu peut se mettre en colère soudainement pour devenir par la suite très calme. Par ailleurs, il se peut que la victime change de comportement et se sente envahie. Il est même fréquent de rencontrer des cas pour lesquels la personne ne reconnait plus ses activités de loisirs préférées. En gros, en cas de doute sur des états inhabituels, il est mieux de consulter son médecin.

autes d’humeur, entre la sérénité et la colère, sans raison apparente.se comporter de manière inhabituelle, devenir paranoïaque ou se sentir menacé.se détacher de sa famille et de ses amis et perdre l’intérêt pour ses activités préférées.