Comment devenir VDI ?

VDI

Ce n’est pas une nouvelle activité, le concept de la vente à domicile indépendante ou VDI est apparu au cours des années 1950 aux États-Unis. Ce que l’on remarque pourtant c’est qu’elle est en perpétuelle innovation avec les progrès technologiques et la mondialisation. Plusieurs personnes y ont fait carrière, d’autres y ont participé pour arrondir la fin du mois. Toutefois, il est sûr que vous vous demandez sur la rentabilité et surtout comment devenir un vendeur à domicile indépendant. Découvrez comment ajuster votre profil à celui d’un parfait VDI, informez-vous sur le statut d’un agent et de ses avantages en exerçant le métier.

 

La VDI, une activité indépendante

La VDI est un métier apparu aux États-Unis au cours des années 1950. Il s’agit d’une activité indépendante consistant à commercialiser directement un produit à domicile ou chez un client. Pour démarcher les marchandises, l’agent se déplace en porte-à-porte ou réalise des réunions. Il est différent de la vente en ligne.

La loi Madelin de l’année 1993 instaure le métier de VDI dans le cadre légal et cumulable avec d’autres statuts de salariés. Actuellement, plus de 700 000 personnes exercent cette activité en France à carrière pleine ou à supplément de travail.

Le commerce est réalisé entre une entreprise et des particuliers consommateurs. Devenir VDI c’est accomplir la distribution ou la livraison de produits dans des lieux non destinés à la vente.Visitez le site de charlottek infirmière pour vous informer en plus ou, si le métier vous intéresse.  

 

Devenir VDI : les qualités requises et les formalités à suivre

Conseiller client de très haut niveau, le succès du VDI réside dans sa compétence concernant la vente. Sur ce, il lui est requis le sens du commerce. Il doit aussi maîtriser l’art de la persuasion pour capter l’auditeur promptement.

Cet agent dispose également des connaissances en comptabilité. Les procédures d’encaissement et de gestion de stocks doivent lui être familières. Par ailleurs, une bonne aisance relationnelle, d’organisation et de rigueur accomplit la vocation.

En général, aucune formation n’est requise dans ce domaine. Cependant, si l’on estime que tout le monde peut devenir VDI, il y a bien des critères exclus du métier comme les fonctionnaires, certains agents comme les experts, les commissaires aux comptes et les auxiliaires juridiques.

VDI : On vend puis on gagne !

Le vendeur choisit lui-même le produit qu’il veut selon son aisance et sa préférence. Actuellement, la vente à domicile est plébiscitée par une clientèle jeune et citadine. Les produits de tendance sont donc ceux qui répondent aux besoins de ce public.

Pour devenir VDI, il faut savoir analyser les marchandises à la demande des acheteurs. Les articles bios, les accessoires coquins, les ustensiles de cuisine, les bouteilles de vin et les bijoux sont les plus sollicités. Ces articles cartonnent dans le marché.

 

Quel que soit son statut (mandataire, acheteur-revendeur ou courtier), le VDI gagne une commission par rapport à la vente réalisée. Les produits de marque sont les plus lucratifs. Toutefois, on peut distribuer facilement des objets de seconde qualité, mais à rentabilité faible.