Comment fabriquer son e-liquide maison ?

e-liquide maison

Fumer est une habitude que bon nombre de personnes font chaque jour. Au fil du temps, plusieurs améliorations ont étés faites afin de faire vivre au fumeur une expérience différente. La cigarette électronique a été mise à disposition des consommateurs il y a quelques années maintenant. Ce dernier nécessite un produit spécifique appelé e-liquide pour fonctionner. Le produit est disponible dans les tabatières modernes. Il est actuellement faisable de fabriquer son e liquide. Découvrir les étapes pour concevoir votre e-liquide est de ce fait important.

Disposer des bases de l’e-liquide

Fumer une cigarette électronique fournit une sensation plus ou moins distincte que l’expérience qu’un fumeur de cigarettes classique vit au quotidien. Le taux de nicotine, la fumée émise ainsi que les parfums disponibles figurent parmi les différences les plus importantes de ces deux types de cigarettes. L’e-liquide figure parmi les composants les plus importants pour fumer une cigarette électronique. Sa fabrication ne demande pas particulièrement de connaissance spécifique en la matière. Par ailleurs, faire son e liquide peut souvent être une bonne initiative. Pour personnaliser vos besoins, visitez le site www.aromea-liquide.fr. La première étape dans cet ordre est d’avoir les substances de bases qui ont deux composants différents. Le premier concerne notamment le Propylène glycol ou PG tandis que le second concerne la Glycérine végétale ou VG. Le taux de VG et de PG contenu dans les flacons de bases peut être différent selon les préférences du fumeur. Les bases constitueront par ailleurs 85 % de votre e-liquide fait maison.

Choisir un ou plusieurs arômes

La cigarette électronique se démarque surtout des cigarettes classiques par l’arôme que l’on peut y trouver. Actuellement, une centaine d’arômes sont vendus sur le marché. Parmi les plus populaires, il est notamment possible de citer : tabac, menthe, frais et même bonbon. Les arômes sont vendus dans des flacons individuels de taille différente. Une fois que vous aurez fait votre choix, la prochaine étape consistera par la suite à mélanger l’arôme que vous aimez aux bases. Comme chaque composant d’un e-liquide fait maison, l’arôme doit être bien dosé. Dans cet ordre, il faut savoir que la quantité d’arôme présent dans votre composé doit représenter 15 % du volume total. Si vous disposez donc d’un récipient de 100 ml, la quantité d’arôme devra donc mettre 15 ml d’arôme. Une fois ajouté, sachez qu’il faut également respecter un temps de pause de 5 à 20 jours afin de permettre à votre e-liquide d’assimiler correctement l’arôme que vous venez d’ajouter. Ce temps de pause dépendra par ailleurs de l’arôme que vous choisissez. Dans tous les cas, plus le temps de pause sera long, plus l’arôme sera plus prononcé lors du vapotage.

Booster et additifs

Il est avantageux de faire son e liquide sur divers plans, respecter l’ordre des mélanges est cependant nécessaire. Après avoir mélangé la base ainsi que les arômes, vous devez ensuite rajouter un autre produit appelé booster. Ce dernier est uniquement nécessaire si vous souhaitez avoir de la nicotine dans votre e-liquide. Deux types de booster de nicotines peuvent actuellement être trouvés sur le marché. Le premier concerne notamment le booster de nicotine classique pour ceux qui souhaitent uniquement ne pas perdre l’effet que procure une cigarette classique. Le second type concerne le booster au sel de nicotine. Ce dernier vous permet de diluer une quantité de nicotine plus importante sans pour autant avoir des problèmes d’irritations au niveau de la gorge ou également des problèmes de hit. En effet, le taux de nicotine dans ce genre de produit ne doit pas dépasser 6mg/ml. Il vient par la suite l’ajout de votre additif. Avant tout, il faut garder à l’esprit que l’ajout de ce composant est optionnel durant la conception de votre e-liquide. Le rôle de ce dernier est de renforcer un peu plus le goût de votre e-liquide fait maison. Certains additifs procurent par ailleurs au mélange final un effet frais ou encore une note de vanille plus prononcée. D’autres quant à eux rehaussent le goût sucré ou bonbon de votre e-liquide. Énormément d’additifs peuvent par ailleurs être trouvés sur le marché en ce moment. Pour ce qui est du dosage, un flacon de 100 ml ne nécessite généralement que 25 à 40 gouttes de ce produit.

Disposer des matériels adéquats

Tout le monde peut fabriquer son e liquide. Prendre des précautions doit cependant être le mot d’ordre lorsque vous manipulez ce genre de produit. Dans cet ordre, avoir les matériels adéquats pour la confection de votre e-liquide fait maison est indispensable. Parmi les plus importants, il est notamment possible de citer les flacons pour mélanger les composants de votre e-liquide. Souvent transparents, ces derniers sont généralement disponibles en différentes tailles : 20 ml à 60 ml parfois. Il existe aussi des récipients de grandes tailles adaptées aux besoins des personnes qui souhaitent fabriquer une grande quantité d’e-liquide en une seule fois. Aussi, afin de faciliter le dosage de chaque composant, préférez les flacons gradués. La quantité d’arôme ou de nicotine dans votre e-liquide doit toujours être très précise pour avoir un produit qualité. Dans ce but précis, utiliser des seringues ou même des pipettes peut vous aider. De même, porter des gants durant toute l’opération est également nécessaire. Dans tous les cas, évitez de verser le produit sur votre peau. Aussi, afin d’améliorer votre travail, déposer des étiquettes sur vos flacons peut aussi s’avérer être judicieux.