Quelle assurance choisir quand on loue une voiture ?

voiture de location

Les compagnies d’assurance voiture de location proposent de souscriptions relatives à la durée des séjours. Les locataires de voiture peuvent choisir la formule basique de deux semaines au minimum. Cette souscription couvre les dommages matériels standards tels que l’éraflure et d’autres sinistres mineurs. Mais l’assurance de location de véhicule inclut en premier lieu la responsabilité civile. En toute évidence, la vie a une valeur plus importante par rapport aux matériels. L’assurance sur la responsabilité civile permet d’avoir un dédommagement causé par autrui. Les lignes ci-après vont détailler les informations utiles sur la souscription ainsi que les démarches administratives nécessaires.  

Les incontournables concernant l’assurance de location

Pour bien programmer les prochaines vacances de Noël, il est primordial de se référer au type de voiture à choisir ainsi que le nombre de places disponibles. Il est important par la suite de tenir compte de la météo et les différents obstacles susceptibles d’être rencontrés en route. Pour éviter toutes sortes d’imprévues majeures durant le trajet, le conducteur aura l’obligation de recourir le service d’une voiture de location. Une telle décision aura un impact important sur le budget attribué pour les vacances. Ce budget destiné à l’assurance location va garantir la sécurité de chaque membre de la famille aux moindres sinistres ou dommages corporels. De nombreuses agences de location comme serenitrip.fr proposent des forfaits d’assurance alléchants. Le locataire reste le dernier décisionnaire selon ses besoins et selon les conditions d’assurance de location offertes. Un seul contrat va représenter la location et l’assurance à travers une franchise préétablie. Le premier critère d’éligibilité du locataire se basera sur son permis de conduire. Ce permis devra avoir une éligibilité de moins de cinq ans. À part le conducteur, les agences de location exigent également la présence d’un deuxième chauffeur dans la mesure où la destination dépasse plus de 300 km. À titre récapitulatif, le locataire devra présenter sa carte d’identité, son permis de conduire, sans oublier le justificatif de domicile.

Les différents contenus de l’assurance voiture de location

L’assurance location voiture collision sans franchise (Collision Damage Waiver) fournit une couverture totale du souscripteur en cas de dommage lié à un accident. En toute évidence, l’assureur sera indemnisé après constat et dans la mesure où il n’est pas responsable de l’incident. L’assurance Loss Damage Waiver, de son côté, se résente comme une combinaison de couvertures contre le vol et divers dommages et pertes rattachées à la voiture de location. Avec cette deuxième formule d’assurance, le souscripteur sera couvert par une éventuelle option de remplacement. Par contre, les contenus d’une assurance CDW excluent généralement les réparations standards  ainsi que les dommages dus à l’usure. Le locataire sera responsable du coût total des réparations, selon le type de contrat de location. Les compagnies d’assurance insèrent généralement ces modes de souscription CDW et/ou LDW  dans le contrat. Ces  garanties commerciales seront incluses d’office dans le tarif de la voiture de location. Au niveau du locataire, la souscription d’une assurance anticipe les éventuels montants élevés relatifs aux dommages et intérêts. Le cout de la couverture dépendra entièrement de l’agence de location ainsi que la catégorie de véhicule loué. Les formules d’assurance CDW et LDW sont toutes des services de sécurité routière optionnelle. Elles ne sont pas obligatoires et les souscriptions dépendent du choix du locataire.

Le rachat de franchise : un kit de prévention exclusif

Le rachat de  franchise est le montant maximum alloué à la location de voiture face à toutes sortes d’imprévus. Ce kit d’allocation regroupe l’ensemble des assurances CDW, LDW ainsi que divers frais relatifs à la souscription. En règle générale, les agences de location mentionnent le montant de la franchise dans le contrat de location. Le montant de ce kit d’assurance premium vaut des milliers d’euros. Pour la location d’un véhicule spécifique, certaines compagnies de location demandent le rachat de franchise sous forme de dépôt de garantie. Le montant du rachat sera automatiquement prélevé sur le compte du locataire lors de la signature du contrat. Le domaine de la location de voitures comprend principalement l’usage en entreprise et la location ponctuelle. Les entreprises et grandes firmes internationales présentes en France louent des véhicules au besoin des services de direction. Le service de location ponctuelle est dédié aux personnes qui ne disposent de véhicules en raison d’accidents, de vols ou de panne. La clientèle professionnelle a l’habitude de soumettre le rachat avec des compagnies d’assurance ou des concessionnaires automobiles. Les besoins extraordinaires comme l’assurance location de voiture à l’étranger par contre aura besoin d’une formule d’assurance spécifique selon les délais d’usage. Le rachat est bénéfique pour les usages professionnels. Le regroupement d’assurance d’un parc automobile est une solution efficace en matière de gestion et d’administration.

Quelques conseils en matière d’expertise

La souscription d’assurance location voiture nécessite un minimum de compétence et de bon sens. En toute évidence, la voiture choisie par le locataire a déjà réalisé plusieurs centaines voire milliers de kilomètres par le précédent client. La vérification reste un point essentiel avant de passer à la signature de contrat de location. En tant que client, le locataire aura le droit de vérifier l’état de la voiture de l’extérieur jusqu’au fond du capot. Le locataire pourra également prendre une photo pour déclarer les éventuels dommages comme les éraflures ou diverses défaillances techniques.  Certains locataires se plaignent d’être facturés pour des dommages qu’ils n’ont pas commis. C’est pourquoi il est essentiel d’emmener le maximum de preuve justificative pour éviter à payer pour tout dommage dont le locataire n’est pas responsable.