Abcès dentaire : quels symptômes et quels traitements ?

Abcès dentaire

L’abcès dentaire est une infection bactérienne de la dent. Très douloureuse, cette affection peut être une gêne pour votre quotidien. Dès l’observation des symptômes de cette maladie, prenez les précautions adéquates. Découvrez comment déceler un abcès dentaire et comment le traiter.

Les raisons de la formation d’un abcès dentaire

L’abcès dentaire se caractérise par une accumulation de pus dans une dent. Cette affection peut avoir diverses origines. Généralement, elle est provoquée par une carie dentaire qui s’est infectée. Soigner ce problème n’est pas compliqué. Toutefois, par peur du chirurgien-dentiste, vous êtes nombreux à ne pas aller consulter ce spécialiste. La carie se transforme alors en abcès et provoque des complications plus importantes.

Ce problème dentaire peut aussi être consécutif à un choc. Un traumatisme récent ou ancien peut détruire la pulpe de la dent. Cela entraine alors son infection puis la nécrose des tissus buccaux. L’abcès survient quelque temps plus tard. Une blessure peut aussi être à l’origine du problème. Des lésions d’une dent favorisent la prolifération des bactéries. Ces dernières favorisent alors l’apparition d’un abcès dentaire.

Parfois, les tissus recouvrant la dent de sagesse peuvent s’infecter. Les résidus d’aliments et les germes dans la bouche favorisent alors la formation d’un abcès dentaire. Dans tous les cas, dès que vous notez des douleurs aigües dans la bouche, consultez un spécialiste. En cas d’urgence, contactez le dentiste de garde Nantes ou le professionnel le plus proche de chez vous.

Les symptômes d’un abcès dentaire

Quels sont les symptômes permettant de déterminer si vous souffrez ou non d’un abcès dentaire ? Très souvent, une douleur intense et continue sur une dent ou au niveau de la gencive doit vous alerter. Elle apparait soudainement et peut empirer en l’espace de quelques jours, voire de quelques heures. La douleur est localisée au niveau de la zone touchée. Toutefois, elle peut s’étendre à la mâchoire inférieure, au cou ou à une oreille.

D’autres symptômes provoqués par une surinfection peuvent vous indiquer que vous souffrez d’un abcès dentaire. Le gonflement de la gencive autour de la dent infectée est un signe à ne pas ignorer. C’est aussi le cas si les ganglions de votre cou doublent de volume et que votre bouche émet une odeur désagréable.

Cette infection impacte également sur votre alimentation. En effet, elle peut vous empêcher d’ouvrir la bouche ou de mâcher. Elle réduit aussi la mobilité de votre langue. Ces phénomènes réunis vous empêchent de vous nourrir correctement.

Une dégradation de votre santé en plus des douleurs buccales est un signe à ne pas négliger. Insomnies, malaises et fatigue liés aux douleurs sont préoccupants. Si ces symptômes s’accompagnent d’une fièvre atteignant les 38 °C, voire 39 °C, vous souffrez assurément d’un abcès dentaire.

Les traitements possibles pour un abcès dentaire

Il existe 2 sortes d’abcès dentaire.

 L’abcès périapical 

Il y a l’abcès périapical qui est localisé à l’extrémité de la racine de la dent. L’abcès parodontal, quant à lui, apparait dans la gencive. Selon l’affection dont vous souffrez, le dentiste propose un traitement adapté. Dans tous les cas, vous devez consulter un professionnel le plus rapidement dès que vous notez la présence de cette affection.

Pour un abcès dentaire périapical, un traitement en urgence doit être réalisé. Il consiste en un drainage de l’abcès. Une ouverture de la dent sera également nécessaire. Pour réduire la douleur, des antalgiques vous seront prescrits. Ces médicaments seront aussi accompagnés par des antibiotiques pour arrêter l’infection. Une dévitalisation est préconisée pour résoudre le problème. Si vous avez déjà subi cette opération, une reprise du traitement est nécessaire. Ces interventions peuvent être réalisées le jour même selon la disponibilité du praticien. Si la maladie est trop étendue, une extraction de la dent est prescrite.

L’ abcès parodontal

Pour un abcès parodontal, le traitement dépendra de l’avancée de l’infection. Si le mal est décelé à temps, un traitement léger à base de médicaments est suffisant. Pour un cas qui a empiré, un drainage est inévitable. Cette opération s’accompagne de la prise d’antibiotiques pour combattre les infections. D’autres interventions peuvent également être réalisées. Votre dentiste élimine les poches parodontales pour éviter le retour de la maladie. Si la maladie est trop étendue, des mesures drastiques sont prises. Une extraction de votre dent est donc inévitable.

Pour éviter cette situation, des soins dentaires réguliers doivent être réalisés. N’oubliez pas de prendre un rendez-vous récurrent chez votre dentiste.


Pourquoi le bio séduit-il de plus en plus les consommateurs ?
Top 5 des bienfaits du vélo sur la santé