Chantier : comment protéger les artisans et les employés sur place ?

Chantier

Vous avez un chantier à réaliser ? Vous êtes un propriétaire ou une entreprise de promoteur immobilier qui engage des artisans ? Quelques règles de sécurité s’imposent pour la sécurité de tous les employés sur place et les visiteurs du site. Tel est le cas par exemple de la fourniture des vêtements de protection ou des assurances, voire la signalisation de la zone d’intervention.

Des tenues de chantier pour assurer la sécurité de chaque artisan

Sur cette page, vous avez le choix entre des gilets, des gants de manutention ou encore des casques de protection pour les artisans. En effet, les premières mesures de sécurité commencent chez les ouvriers qui travaillent réellement sur le chantier. Vous avez l’obligation de leur fournir des vêtements de protection ou des EPI : équipement de protection individuelle.

Respectant la norme EN NF 471, ces équipements doivent couvrir l’intégralité du corps de l’artisan. Ce sont des accessoires épais qui protègent l’intégrité physique de vos ouvriers tout au long de la réalisation des travaux. Tel est le cas par exemple des gants de chantier qui sont à la fois couvrants et isolants. Ils ne laissent passer ni les débris ni les courants pour davantage de liberté de mouvement sur le chantier.

Outre le pantalon et la veste de chantier muni de plusieurs poches, vous devez également avoir droit à des casques de sécurité ou encore à des lunettes de protection. Ces derniers vous protègent des débris sur le chantier et vous garantissent un maximum de confort pendant la réalisation des travaux.

Des vêtements de signalisations pour limiter les accidents

En dehors de l’équipement de protection individuelle, il y a aussi les vêtements de signalisation. Ils font notamment partie des vêtements de travail. De couleur fluo, ils facilitent la visibilité sur le chantier : ce qui minimise les risques d’accident.

Vous avez le choix entre un gilet, un T-shirt, un polo, un pantalon, ou bien d’autres. Ce peut être des accessoires de couleur jaune ou orange fluo. Cela permettra de distinguer chaque artisan et employé sur le chantier de jour comme de nuit.

Quelques accessoires de signalisation obligatoire

Sachez que la signalisation de la zone d’intervention est obligatoire. Cela permet de mieux sécuriser un chantier. Les vêtements de protection ne suffisent pas. Heureusement, vous avez encore plusieurs choix d’accessoires qui vous permettront de mieux organiser votre espace.

Cela commence évidemment par les cônes de signalisation. Ils permettent non seulement d’avertir la présence de chantier, mais aussi de limiter l’accès à certaines zones. Tel est aussi le cas des rubans de balisages ou les barrières de signalisation.

Vous pouvez également investir dans les panneaux de signalisation. Ils sont personnalisables en fonction de vos besoins. Vous pouvez par exemple vous en servir pour annoncer la présence de machines de gros œuvres, de débris ou de zone de circulation, etc.

En tous les cas, pensez à mettre ces panneaux à la portée du regard de tous. Optez de préférence pour les accessoires de signalisation de grande taille. Ils permettront davantage de sécurité sur votre chantier. De préférence, il faudra les installer à l’avant et à l’arrière de la zone concernée. Cela évitera tout malentendu.

Une assurance est obligatoire

Des gants de manutention et autres accessoires sont requis sur un chantier. Mais ils ne sont pas suffisants pour assurer pleinement la sécurité des ouvriers. Vous devez par ailleurs souscrire à une assurance santé professionnelle. Cette dernière prendra en charge les frais médicaux en cas d’accidents.

Cette couverture sera à la charge de l’employeur pour une entreprise en BTP. Elle sera de la prérogative de chaque ouvrier s’il s’agit de prestataire indépendant. En aucun cas, les propriétaires des lieux n’interviennent dans la souscription à une assurance pour les professionnels.

Ce contrat vient évidemment s’ajouter aux couvertures obligatoires d’un artisan en bâtiment. Tel est le cas par exemple de RC pro artisan, de la garantie de parfait achèvement, etc. Ce sont des assurances qui ont un effet direct sur l’aboutissement des travaux.

Quid de l’évacuation des déchets ?

Par ailleurs, la sécurité d’un chantier et des ouvriers qui y travaillent dépendra aussi de l’évacuation des déchets. En effet, sur un chantier, les gravats, les débris ou encore les chutes ne manquent pas. Pour des raisons pratiques, vous allez les stocker dans un endroit sûr pour ensuite les transporter en une seule fois à la déchèterie. Cela se fera bien sûr dans le respect des normes de conditionnement des déchets.

Choisissez un endroit hors du chantier. Cela minimise les risques d’accident. Pensez d’emblée à séparer vos ordures en fonction du genre. En effet, les déchets ménagers ou chutes de chantiers peuvent être parfois recyclés.

Afin de vous aider dans le conditionnement et le transport de ces derniers, vous pouvez louer une benne à ordure auprès des professionnels. Le prix de la location varie en fonction de la taille de celle-ci.


Que faire si vous soupçonner la présence de punaises de lit ?
Comment faire grimper la valeur de sa maison ?