Comment consommer la fleur de CBD ?

Fleur de CBD

Consommer du cannabis est encore très mal vu dans plusieurs sociétés, la réputation nocive et psychoactive du THC y est pour quelque chose. Pourtant consommer la fleur de CBD est tout autre chose.

Fleur de CBD : riche en cannabidiol 

Le cannabis est une plante assez répandue et très prisée sur le marché, tant légal qu’illégal. Sa consommation est de plus en plus récente dans la médecine et dans l’industrie pharmaceutique. Les shops et les boutiques spécialisées en la matière (en sa production et en sa commercialisation) prolifèrent à travers les pays de l’Europe Centrale et ceux du nord de l’Amérique. Cet intérêt autour du cannabis est justifié pour sa fleur de CBD, cette dernière qui est riche en cannabidiol (composante moléculaire du cannabis à fortes propriétés thérapeutiques). Cette fleur particulière a des effets bénéfiques, voire curatifs, sur des cas d’eczémas, pour lutter contre les crises d’angoisse et d’anxiété, aussi utilisées pour traiter quelques cancers. Plus d’informations sur le sujet sont disponibles sur cbdweedicare.com.

Il existe plusieurs manières de consommer le CBD. Ces méthodes varient en fonction du métabolisme de l’individu en question, ainsi que sur l’effet qu’il/elle recherche dans sa consommation. Les plus répandues de ces méthodes d’administration sont : le CBD sous forme de gélule par voie orale, la vaporisation ou l’inhalation de la résine de CBD (de même pour son wax), l’huile de CBD par administration sublinguale, la nourriture infusée au CBD, le cannabidiol sous forme de produits cosmétiques en tout genre. L’une des formes les plus simples pour administrer du cannabidiol dans le corps humain reste la consommation de la fleur de CBD.

Utiliser des vaporisateurs à base de fleurs de CBD

À vue d’œil, la fleur de CBD et celle riche en THC (toutes les deux présentes sur la plante de cannabis) se ressemblent comme deux gouttes d’eau et il est ainsi quasi impossible de les distinguer. Celle riche en THC est utilisée pour fabriquer des joints de weed, hautement demandés sur le marché noir pour ses propriétés psychoactives très recherchées par les jeunes et les personnes ayant besoin d’échappatoires. Malgré la forte ressemblance entre ces deux fleurs ; il n’est absolument pas recommandé de consommer la fleur de CBD en fumant : ne pas la fumer. Ce mode de consommation n’est pas sain pour le corps selon les études.

En vue d’éviter aux consommateurs de fumer des joints artisanaux de fleur de cannabidiol, les entreprises et les CBD shops ont mis au point des vaporisateurs spéciaux prévus à cet effet. De cette manière, la personne ingurgite le CBD en inhalant et ce mode d’administration est plus sûr pour son consommateur. Les gens optant pour ce choix sont d’une manière générale des cas voulant réduire leur addiction au cannabis. De cette manière, le THC auquel ils/elles sont addictifs est peu à peu remplacé par un autre produit, toujours issu du cannabis, mais bien plus sain et thérapeutique, à l’inverse du THC qui fait planer.

Faire une tisane avec la fleur de CBD

Il existe beaucoup d’arômes de tisane et beaucoup de feuilles de toutes sortes issues de diverses plantes pour préparer du thé selon le goût et les envies de la personne. Le procédé est le même, ici il s’agit de consommer la fleur de CBD en l’infusant. Cette méthode de consommation de cette fleur est certainement l’une des plus simples et des plus abordables au public. Il n’exige aucun outil de vraiment spécifique ou autre de ce genre. Le consommateur a aussi l’avantage de prendre directement le cannabidiol sans intermédiaire, cela veut dire que la fleur est tout de suite comestible après cueillette. Il n’y a pas de transformation chimique intermédiaire ni d’additif alimentaire, le consommateur est libre de se servir soi-même et de choisir sa préparation.

Comme toute préparation de tisane, l’infusion de la fleur de cannabidiol exige juste d’émietter les fleurs et de procéder comme s’il faut faire du thé, sauf qu’ici le thé est remplacé par le CBD émietté. La famille des cannabinoïdes a la propriété de se dissoudre dans l’eau d’une matière plus optimale en présence de matière grasse. Le consommateur a le choix sur ses additifs donc, tant que ces derniers sont riches en lipides. Les plus utilisés sont notamment le beurre, le lait, la crème ou même l’huile végétale. Cette méthode est à la base de celle où il faut consommer des aliments infusés au CBD. D’ailleurs il est possible d’utiliser les fleurs de CBD émiettées dans les préparations culinaires selon les besoins de la personne.

Profiter de recettes cétogènes en ligne
Propriétés, bienfaits et vertus des pierres naturelles