Entrerpise : comment faire baisser vos factures d’énergie ?

factures d'énergie

Le bon fonctionnement d’une entreprise est basé sur la maîtrise des dépenses. Un bon dirigeant est un professionnel aguerri qui pense naturellement à toujours maîtriser son budget en général, et son budget énergie en particulier. Effectivement, ce poste représente une rubrique importante, d’où des leviers d’actions à entreprendre pour réduire les factures d’énergie, et à les maîtriser.

Bien choisir son fournisseur d’électricité

La première action à faire pour faire baisser les factures d’énergie d’une entreprise consiste à bien choisir le fournisseur d’électricité. Dans la mesure du possible, il convient de privilégier un fournisseur d’énergie réputé et une formule energie pro. Pour ce faire, il est aussi nécessaire de connaître les grandes composantes qui structurent la facture d’électricité d’une entreprise.

La première s’avère être la fourniture, le prix de l’électricité et la rémunération du fournisseur. Ces rubriques correspondent à 35% de la facture d’entreprise utilisant un compteur bénéficiant d’une puissance inférieure ou égale à 36 KVA, du profil tarif bleu établi par la Commission de Régulation de l’Energie.

D’un autre côté, 33% du montant final d’une facture d’énergie sont représentés par les taxes sur l’énergie.

Enfin, 32% du montant de la facture correspondent aux tarifs d’acheminement pour le Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité.

Dans tous les cas, le site opera-energie.com est la solution pour trouver le meilleur fournisseur énergie pro.

Déterminer la puissance souscrite

Les consommateurs pro sont répartis en trois grandes catégories d’où également 3 offres proposées par les fournisseurs. Cela résulte du fait que selon l’Engie, « la puissance souscrite pour un compteur électrique c’est la puissance maximale que votre réseau électrique est techniquement capable de fournir. ». De ce fait, le profil de consommateur est défini en fonction de la puissance du compteur électrique et de l’énergie pouvant être soutirée du réseau.

A titre d’exemple, le profil Tarif bleu s’adresse aux professionnels ayant un compteur dont la puissance est inférieure ou égale à 36kVA. Quant au profil Tarif jaune, il est destiné aux entreprises disposant d’un compteur dont la puissance oscille entre 36 et 250 KVA. Enfin, le profil Tarif vert correspond aux besoins des industries avec une puissance de compteur supérieur à 250 KVA.

En tout, l’estimation de la puissance du compteur est un moyen de déterminer les offres adaptées. Outre cela, elle peut influer sur le montant de l’abonnement à l’électricité qui représente un montant fixe dans la facture. Le tarif de l’abonnement augmente en fonction des besoins en puissances élevées. En plus, le prix du kWh augmentera également en fonction de la puissance de l’énergie. En l’occurrence, si la puissance choisie est supérieure aux besoins, il y aura un surplus inutile en abonnement. En revanche, sous-estimer cette puissance peut générer des dépassements de puissance entraînant des pénalités sur facture ou des disjonctions.

Dans tous les cas, le choix doit être déterminé à partir de l’addition de la puissance utile au fonctionnement de l’ensemble des équipements électriques. La meilleure option consiste à faire appel à un courtier en énergie pour mieux définir ses besoins.

Réduire la consommation énergétique

Dans le cadre de la gestion d’entreprise, l’autre stratégie pour faire baisser ses factures d’énergie consiste à maîtriser la consommation. Effectivement, l’économie d’énergie est une option permettant de réduire la facture d’électricité pro. Pour ce faire, il faut engager son entreprise dans la transition énergétique.

Procéder à des travaux de rénovation énergétique et isolation

Le défaut d’isolation représente un facteur influant sur la facture d’électricité d’une entreprise, étant donné les gaspillages énergétiques générés. Cela résulte du fait que dans un bâtiment construit, le quart de la chaleur s’échappe par les combles et l’autre quart part par les murs. De ce fait, une rénovation thermique contribue à réaliser des économies énergétiques tout en faisant profiter d’un confort thermique optimal aux salariés, de manière à améliorer les conditions de travail.

Dans ce contexte, la première chose à faire est de réaliser un audit thermique permettant de déterminer le lancement des travaux.

Opter pour l’autoconsommation solaire

L’autre option consiste à l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit ou le parking de l’entreprise, de manière à bénéficier d’une autoconsommation solaire. Cela permet de consommer l’électricité produite pour en soutirer moins au réseau électrique. Mieux encore, cela peut représenter une source de revenu pour l’entreprise dans la mesure où elle peut revendre le surplus d’énergie non consommée.

Choisir les éco-gestes au bureau

Enfin, parmi les solutions se trouvent l’adoption des gestes écologiques dans l’entreprise. Il s’agit de prendre des habitudes de consommation visant à l’optimisation de la consommation d’énergie. Il s’agit entre autres de changer les éclairages avec des luminaires fluorescents électroniques équipés de capteurs de présence. Au même titre, il est aussi intéressant de prendre l’habitude d’éteindre l’éclairage à chaque sortie du bureau.

D’un autre côté, la réduction du niveau de ventilation et de climatisation permet de réduire la consommation énergétique. Il en est de même pour la non-utilisation du chauffage en été.


Les formations CSE obligatoires : quelles sont elles ?
Une location de bureaux à Nantes? Le cadre idéal pour implanter votre entreprise !