Est-ce une bonne idée de fumer du CBD ?

CBD

Vendu en toute légalité en France sous certaines conditions, le CBD ou cannabidiol peut être sous forme d’e-liquide, de goutte ou de fleur. Nombreuses sont les personnes qui se posent encore la question sur la bonne manière de le consommer. D’autres personnes préfèrent la prise par ingestion, tandis que d’autres optent pour la combustion. Fumer du CBD est-elle une bonne méthode pour profiter de cette molécule à plusieurs vertus ?

En savoir plus sur le CBD 

Dans la plante de cannabis, on trouve 100 différentes substances et plus appelées « phytocannabinoides ». Le Cannabidiol (CBD) et le Tétrahydrocannabinol (THC) figurent parmi ces centaines de substances. À l’opposé du THC qui est une substance psychotrope du cannabis, le CBD ne provoque pas d’effet psychotrope ni une addiction. En le consommant, on ne risque pas d’avoir de sentiment d’ivresse ni d’euphorie. Le CBD est une molécule avec plusieurs bienfaits : aide contre l’insomnie, effets apaisants (nausée, stress, angoisse, migraines…), anti-inflammatoire, neuroleptique, anxiolytique… Via le système endocannabinoide, les cannabinoides influencent le système nerveux. Grâce à ce fort potentiel, de nombreuses études cliniques sur les bienfaits du CBD sur le bien-être et dans le monde médical sont en cours. Reconnu comme substance sans danger par l’OMS, le CBD en France s’agit d’un produit légal. En plus de ne pas avoir des effets funestes graves, le Cbd en France ne provoque pas de dépendance pour les consommateurs. Au contraire, il est très efficace pour guérir certaines maladies telles que l’épilepsie. Il n’y a donc pas de raison de le proscrire à l’échelle internationale. Très démocratisé, ce produit peut être administré dans le corps de différentes manières selon le cbd actualité.

Fumer du CBD, y a-t-il des risques ?

Techniquement, fumer du CBD est tout à fait possible. Cette méthode à l’aide d’une prise par combustion, n’est pas pourtant très recommandée. Il n’est jamais bon pour la santé de fumer. Chaque méthode d’administration de cette molécule joue un rôle important. Selon la manière choisie, les effets sont plus ou moins rapides. Lorsqu’on fume du CBD, ses principes actifs prennent dans les 20 minutes pour montrer leurs effets. À partir de cet instant, les cannabinoides s’introduisent dans les poumons avant d’aller vers la circulation sanguine et finissent pas circuler dans tout le corps. En fumant du cannabidiol, vous ne profiterez pas seulement de ses bienfaits. L’inhalation de fumée pourrait engendrer des problèmes respiratoires plus particulièrement lorsque vous mélangez votre fleur de CBD avec du tabac. Ce dernier active ses toxines, les différentes molécules et les hydrocarbures et cible ainsi les poumons. Il peut également favoriser l’accoutumance. Sachez toutefois qu’aucune maladie grave n’a été découverte chez les personnes qui fument du CBD.     

Inhaler le CBD

La moins intrusive et la plus saine, la vaporisation est considérée comme la meilleure méthode de consommer des fleurs et des résines de CBD. En effet, on note plus de biodisponibilité du CBD dans les poumons que dans les intestins. D’après des experts en information cbd, la moitié du CBD inhalé va directement dans le sang contre 5 % si l’on en mange. Vous pouvez l’inhaler à l’aide d’un vaporisateur en le chauffant. Non-nocive, la fumée provenant du vaporisateur contient 95 % de cannabinoides. De plus, elle ne comporte aucune trace de tabac ni de ses molécules malsaines. Le cannabidiol a des effets immédiats par vaporisation. Les molécules agissent à une vitesse incroyable. Il est reconnu pour être efficace contre le stress et l’anxiété et d’apaiser les sensations de douleurs. Au lieu de fumer ce produit, vous ferez mieux de le vaporiser pour mieux ressentir le chanvre. Il a même été prouvé que la vaporisation permet de réduire les symptômes de syndromes respiratoires chez certaines personnes consommant du cannabis et de tabac.      

Fumer du CBD pur sans tabac, est-ce bon ?

D’après quelques recherches scientifiques et un blog cbd, la fumée provoquée par le cannabidiol pur n’entraîne pas de graves maladies comme le cancer de poumons. Toutefois, si vous en consommez trop souvent même à l’état pur, cela peut nuire à vos poumons et vos bronches. Bien que fumer du tabac soit plus néfaste que fumer du CBD, les risques sont toujours là. Contrairement à la nicotine, le cannabidiol n’entraîne pas à une addiction. Du jour au lendemain, vous pourriez vous arrêter sans ressentir du manque. En revanche, si vous le mélangez avec du tabac, il est fort possible que vous ayez l’impression de devenir accro. Pourtant, vous êtes juste accro à la nicotine. Il est ainsi vivement déconseillé de consommer du CBD avec du tabac. Extrêmement nuisible pour votre santé, le tabac cause de nombreux cancers : poumons, rectum, côlon, langue… À force d’en consommer tous les jours, vous risquez d’avoir des troubles respiratoires. Les effets de la nicotine et du CBD sont totalement opposés. Le cannabidiol vous détend alors que la nicotine vous excite. Étant une molécule psychoactive et addictive, la nicotine stimule le système nerveux, engendre une poussée d’adrénaline et accélère le rythme cardiaque. Le CBD, quant à lui, ne provoque pas d’effet psychoactif ni addictif. Il ne fait que relaxer une personne sur le plan physique et mental.    

 

Top 5 des bienfaits du vélo sur la santé
Trouver un cabinet de naturopathie à Dijon