Trouver une bonne assurance temporaire pour remorque

assurance
Dans la plupart des pays, il est exigé aux véhicules terrestres motorisés de souscrire à une assurance. Bien qu’étant non motorisées, les remorques n’échappent pas à cette législation et doivent donc bénéficier d’une garantie de responsabilité civile. En outre, il est un fait avéré que ces accessoires sans moteur sont généralement utilisés de manière assez peu régulière ou temporaire. Face à cette situation, les professionnels du milieu offrent la possibilité de souscrire à une assurance temporaire remorque. Toutefois, cette solution comporte des limites qu’il faudrait appréhender afin de pouvoir mieux tirer parti de cette opportunité.

En quoi consiste l’assurance temporaire remorque ?

Il convient de souligner au préalable qu’il s’agit d’une assurance de courte durée (3 mois au maximum). Il est possible d’assurer une remorque sans être contraint d’en faire autant pour le véhicule chargé de la tracter. Le site www.assurance-voiture-temporaire-provisoire.com vous propose beaucoup plus de précisions ainsi qu’une intéressante possibilité de souscription. Dans le cadre d’une telle assurance, le principal paramètre dont on tient compte est le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC). Selon la valeur de ce PTAC, vous pourriez être dispensé de cette souscription complémentaire, puisque la garantie Responsabilités Civiles (RC) du véhicule tracteur s’étendrait à sa traine.

En prenant en compte les véhicules tracteurs, on distingue essentiellement deux catégories de remorques : celles tractées par un camion et celles entrainées par un tracteur. Un autre point important concerne la nature du véhicule à transporter. Il s’agit généralement de motos, de voitures, de bateaux, ou même de vélos. Dans certains cas, il peut aussi être question d’objets ou d’êtres vivants (par exemple des chevaux). La nature des produits à déplacer permet de faire un choix judicieux en ce qui concerne le type de remorque à acquérir. À cet effet, certains de ces éléments peuvent nécessiter que des accessoires bien spécifiques soient présents sur la traine et même en imposer les dimensions. L’ensemble de ces paramètres a une incidence directe sur le volet financier du contrat d’assurance.

À partir de quel moment cette assurance devient-elle obligatoire ?

En fonction du PTAC, il est possible de distinguer trois types de remorques :

  • Celles avec un PTAC inférieur à 500 kg ;
  • Celles avec un PTAC compris entre 500 kg et 750 kg ;
  • Et celles avec un PTAC supérieur à 750 kg.

Dans le premier cas, il s’avère que le contrat d’assurance auto du véhicule tracteur intègre systématiquement sa traine. Dans le cas suivant, l’assurance du véhicule de tête s’étend également à la remorque. Toutefois, il y a obligation d’obtenir une immatriculation spécifique à la traine. Ainsi, les immatriculations affichées au niveau du véhicule de tête et au niveau de la traine devront être distinctes. La particularité du dernier cas est l’obligation de fournir non seulement à la traine sa propre certification d’immatriculation, mais également une assurance différente de celle du véhicule tracteur.

Il devient donc évident que seules les remorques avec un PTAC au-dessus de 750 kg sont concernées par l’assurance temporaire. En outre, il existe un certain nombre de contraintes qui pèsent sur elles. Pour exemple, dans le cadre d’une conduite classique, on retrouve la nécessité que la somme du PTAC du véhicule tracteur et de sa remorque ne franchisse pas la limite des 3,5 tonnes. Aussi, la conduite du véhicule de tête exige de disposer d’un système de freinage automatique qui soit indépendant pour les éventuelles ruptures de l’attelage. Pour faire face aux cas de visibilité réduite, vous devez aussi munir le véhicule de tête de rétroviseurs élargis à l’extérieur. Les feux de signalisation dédiés ne doivent pas être négligés.

Quelles sont les implications (garanties) de cette assurance ?

La plupart des assureurs proposent des contrats temporaires qui intègrent la garantie RC de base telle que l’exige la législation en la matière. En effet, ils prennent en charge les dommages corporels et matériels provoqués qui découlent d’un accident, de la manipulation des produits transportés et des accessoires du véhicule. Même les cas de chute des produits transportés sont pris en compte. Ainsi, vous avez plus de quiétude pour tout ce qui concerne d’éventuels dégâts causés à autrui pendant la conduite de votre véhicule associé à la remorque. Donc, vous êtes couvert même s’il vous arrivait de causer accidentellement la dégradation d’un bien matériel, tel qu’un poteau ou un mur appartenant à une tierce personne.

La couverture offerte se traduit par la prise en charge par l’assureur, des répercussions financières engendrées par les dégâts créés à autrui par l’assuré. Il faut noter qu’il est question des dommages causés lors de la conduite du véhicule assuré. L’assureur s’occupe donc aussi de l’indemnisation des éventuelles victimes, qu’il s’agisse d’un ou de plusieurs cyclistes, de piétons, de conducteurs de voiture ou de tout autre usager de la route. La couverture s’étend aux passagers du véhicule assuré pendant toute la durée du trajet effectué. Certains assureurs proposent même la garantie défense et recours.

Comment choisir son assurance ?

La courte durée comprise entre 1 et 90 jours réduit significativement les espérances en matière de couverture de l’assuré. Toutefois, l’assurance provisoire doit pouvoir couvrir certains risques tels que celui d’accident. Cela se justifie par le fait que sur la route, la gestion d’une remorque est beaucoup plus ardue que celle du véhicule tracteur lui-même. Il y a en effet beaucoup de paramètres à prendre en compte comme la négociation des virages et la gestion des angles morts. Le risque d’accident est donc beaucoup plus élevé.

Il serait donc judicieux d’opter pour l’assureur qui offre la plus large couverture provisoire qui inclut entre autres la garantie défense et recours ainsi que la garantie corporelle du conducteur. Il existe des assureurs qui au-delà de l’aspect temporaire offrent quand même des garanties satisfaisantes. Il vous revient donc d’être plus attentif afin d’obtenir un contrat d’assurance auto qui répond le plus possible à vos attentes. Il est important de souligner qu’indépendamment de l’assureur, la couverture des dommages tels que les incendies et les vols ne sont pas pris en compte. C’est d’ailleurs en partie en cela qu’elle se distingue d’une assurance classique.


Acheter des culottes menstruelles en ligne
Réussir dans son projet professionnel : l’exemple de Paul Morlet