5 conseils utiles pour mieux organiser votre temps en ligne

Première partie de cette mini chronique consacrée à la gestion du temps pour un professionnel du web, développeur et graphiste. Découvrez ci-dessous pourquoi il est important de créer une liste organisée des tâches à accomplir au cours de la journée de travail.

Pourquoi créer une TO-DO-LIST organisée pour gérer votre temps précieux ?

Dans le rendez-vous précédent, nous avons abordé un sujet qui est certainement d’actualité pour ceux qui fréquentent la blogosphère : 5 conseils utiles pour laisser des commentaires sur d’autres blogs.

L’activité de commenter, ou d’exprimer son opinion sur le blog d’un autre blogueur est une activité fondamentale pour interagir, connaître, exposer son propre point de vue et en tirer – comme nous l’avons vu – de nombreux bénéfices, tant directs qu’indirects. Il s’agit toutefois d’une activité qui, si elle est pratiquée avec passion et dévouement, demande beaucoup de temps. Mais on peut dire que l’activité d’un concepteur/développeur web, d’un graphiste et d’un blogueur, entre les commentaires, la lecture d’autres blogs, la rédaction de ses propres articles et toute une série d’autres tâches quotidiennes, risque, au fil du temps, de devenir chaotique.

Il est donc nécessaire d’essayer de s’organiser au mieux, afin de répartir au mieux ses ressources techniques et temporelles.

Contexte : Organiser son temps en ligne

Ce sujet a déjà été abordé sur d’autres blogs : le temps passe très vite en ligne, et il est facile de finir par être distrait par l’énorme quantité d’informations qui, étant reliées entre elles grâce à l’utilisation d’hyperliens, conduisent l’utilisateur à savoir d’où il part, mais à ne pas savoir – souvent – où il arrive.

Si cela peut permettre à un blogueur/concepteur web de trouver des informations, des nouvelles et, dans de nombreux cas, des astuces et des solutions pour progresser dans son travail, ce n’est pas idéal lorsqu’il y a un travail à fournir en urgence !

C’est pourquoi nous avons besoin d’une liste d’activités à réaliser, une To-Do-List ! En ce sens, de nos amis nord-américains, champions du pragmatisme, nous avons certainement beaucoup à apprendre… mais nous, blogueurs italiens, avons un sens artistique inné, de l’ironie, et bien d’autres qualités ; cependant, sans un peu de discipline, vous risquez de commencer mille tâches et… de ne pas pouvoir les terminer dans les temps.

Le premier conseil pour mieux organiser son temps en ligne

Jetons donc un coup d’œil à ces 5 conseils utiles pour mieux organiser votre temps en ligne.

Une TO-DO-LIST organisée

Comme on l’a dit plus haut, une approche « scientifique » de la liste des activités à réaliser quotidiennement convient mieux à un blogueur américain qu’à la créativité et à la réticence innée aux règles d’un blogueur local. Cependant, dans notre expérience, on a remarqué qu’avec le temps, diviser en différentes phases de la journée de travail les nombreuses activités auxquelles il faut se consacrer, permet à moyen terme d’avoir une méthode plus efficace et productive.

La première tâche consiste donc à dresser une liste des activités auxquelles vous devez vous consacrer, en essayant de ne rien omettre ; un exemple pourrait être le suivant :

  • Gestion de la correspondance électronique
  • Lire et trouver des informations
  • La conception de nouveaux sites
  • Mise en œuvre des sites existants
  • Contact avec les clients
  • Le contact avec les collègues
  • Étude des solutions graphiques
  • Étude des nouvelles technologies (CSS, PHP, Ajax, etc.)
  • Rédaction de nouveaux contenus
  • Gestion des bulletins d’information
  • Réalisation et test des pages d’accueil
  • Commercialisation d’un ou plusieurs projets
  • Commenter d’autres blogs
  • Création d’un info-produit
  • Diffusion « virale » de votre contenu
  • L’acquisition de liens entrants pour les sites nouvellement lancés
  • Analyser le marché
  • Analyser la concurrence
  • Soumettre vos sites à de nouveaux annuaires
  • Recherche par mots-clés
  • Et ainsi de suite, la liste pourrait être beaucoup plus longue.

Une fois que vous avez dressé cette liste, l’étape suivante pourrait être la suivante : donnez-vous les moyens d’aborder chaque engagement d’un point de vue qui vous place du côté de la création, et pas seulement du côté de la réalisation.

On se rend compte que cette dernière observation peut sembler plus facile à dire qu’à faire, mais c’est vraiment ce qui peut faire la différence entre vivre le rôle de blogueur/concepteur de manière proactive, et se contenter de « regarder » les autres blogueurs réaliser leurs projets avec profit (et pas seulement dans un sens strictement économique).

Ainsi, une fois que vous avez rédigé votre liste, associez à chaque tâche le nom d’un site que vous gérez et qui a besoin de cette tâche. Vous pouvez vous aider de cette tâche avec une feuille de calcul, par exemple en utilisant les applications (gratuites) fournies par Google Docs : entre autres, celles-ci ont également la possibilité d’être partagées, ce qui peut faciliter le travail de groupe où, sur un projet commun, convergent les contributions de plusieurs personnes.

Organisez votre feuille de manière à avoir une sorte de liste de contrôle que vous allez cocher chaque fois que la tâche individuelle est accomplie.

Cette étape est très importante, compte tenu de ce qu’on disait plus haut, pour éviter de « vagabonder » parmi les choses à faire sans en terminer une seule !

À propos, si possible, essayez de diviser les tâches, même les plus petites, en fonction des sites/blogs que vous définissez : par exemple, si vous travaillez sur votre blog personnel, et que la liste des tâches comprend la rédaction d’un nouvel article, la préparation de la newsletter mensuelle, la mise en place d’un nouvel atterrissage, essayez de terminer toutes ces tâches avant de passer au site/blog suivant.

De cette façon, vous verrez que le sentiment d’accomplissement de ce que vous faites augmentera :

En fait, le fait d’accomplir ne serait-ce que 2 ou 3 petites tâches vous laissera l’agréable sentiment de ne pas avoir erré en vain, mais vous fera au contraire savourer le plaisir d’avoir posé une nouvelle petite brique à votre travail.

Voici les 5 choses à savoir pour devenir un programmeur
Comment écrire pour le web ? Le métier d’écrivain 2.0